Posted On September 27, 2017 By In News Sports With 712 Views

Sven Ulreich,le plus faible du Bayern?

19.09.2017, Fussball GER, 1. Bundesliga Saison 2017 2018, 5. Spieltag, FC Schalke 04 – FC Bayern Muenchen 0:3, Torwart Sven Ulreich (Bayern Muenchen) *** 19 09 2017 Football ger 1 Bundesliga Season 2017 2018 5 Matchday FC Schalke 04 FC Bavaria Munich 0 3 Goalkeeper Sven Ulreich Bavaria Munich Team2

Le gardien bavarois, qui remplace Manuel Neuer, blessé, a commis une erreur grossière vendredi contre Wolfsburg.

Vendredi soir à l’Allianz Arena de Munich. On joue la 56e minute de la rencontre entre le Bayern et Wolfsburg (6e journée de Bundesliga). A sa main, le géant bavarois mène 2-0 face à des «Loups» guère mordants. Mais un événement relance la partie. Sur un coup franc flottant de Maximilian Arnold, Sven Ulreich «se troue» complètement : en voulant repousser le ballon du poing, le portier munichois le dévie dans ses propres filets. Au final, le Bayern concède un nul (2-2) qui entretient le climat de doute entourant le club en ce début de saison.

Un gardien expérimenté

«Wolfsburg n’a pas gagné un point, c’est nous qui leur avons donné», peste Thomas Müller. «J’ai pris la mauvaise décision, plaide lui Ulreich, propulsé sur le devant de la scène avec la blessure de longue durée de l’indéboulonnable Manuel Neuer. Je suis désolé pour les gars, pour l’équipe.» A 29 ans, le gardien numéro deux du Bayern (1,92 m) n’est pourtant pas un débutant. Même s’il a peu joué depuis son arrivée en lieu et place de la précédente doublure, Pepe Reina (parti à Naples), l’ancien de Stuttgart, où il a disputé plus de 200 matches entre 2007 et 2015, est un joueur confirmé. Une valeur sûre outre-Rhin. Coéquipiers et entraîneur lui ont d’ailleurs renouvelé leur confiance malgré sa «boulette».

Vous le verriez à l’entraînement, il n’y a vraiment pas de quoi être inquiet.

Thomas Müller

«Il a fait une erreur, c’est vrai, mais elle n’a pas directement influé sur le résultat, a ainsi déclaré Carlo Ancelotti. Ce qui a amené le résultat, c’est la performance collective de l’équipe, qui n’a pas été assez bonne.» «Tout le monde fait des erreurs. C’est ennuyeux mais ça arrive, a embrayé Mats Hummels. Sven a été excellent contre Schalke (3-0, 5e journée), comme depuis le début de la saison.» «Toute l’équipe est derrière lui, a de son côté assuré Thomas Müller. Vous le verriez à l’entraînement, il n’y a vraiment pas de quoi être inquiet. Je connais Ulle (son surnom, NDLR), il n’aura pas les mains qui tremblent à Paris.»

Un choc européen qui n’effraie effectivement pas le natif de Schorndorf : «Je sais pertinemment que je vais affronter des attaquants incroyables mercredi. Mais j’ai l’habitude. Chez nous, les armes offensives sont également de classe mondiale, a-t-il confié dans des propos rapportés par le journal L’Equipe. Je n’ai donc aucune crainte vis-à-vis de la MCN (Mbappé-Cavani-Neymar).» Une chose est sûre, le PSG ne devra pas sous-estimer les qualités d’Ulreich en cas de penalty, qu’il soit tiré par Neymar ou Cavani. Le gardien allemand avait en effet excellé dans cet exercice à l’occasion de la Supercoupe d’Allemagne début août, stoppant deux tentatives des joueurs de Dortmund lors de la séance des tirs au but (2-2, 5 tab à 4).

Tom Starke sort de sa retraiteLa longue indisponibilité de Manuel Neuer a obligé le Bayern Munich à revoir ses plans en Ligue des champions. Le club aux cinq C1 a annoncé lundi avoir enregistré un autre gardien sur sa liste des joueurs autorisés à disputer la Coupe d’Europe, Tom Starke, parti à la retraite en juin dernier et «réactivé» dans l’urgence. Starke, 36 ans, avait arrêté sa carrière en fin de saison dernière pour devenir coordinateur des gardiens au centre de formation du Bayern. Il a été prié de reprendre l’entraînement la semaine passée et de se tenir à disposition en cas de besoin. En l’absence de Neuer, Sven Ulreich est n°1 dans la hiérarchie devant le jeune espoir Christian Früchtl (gardien de l’équipe d’Allemagne U17) et, donc, le revenant Starke.