Posted On August 29, 2017 By In News Générale With 194 Views

Missile tiré survole le Japon

Un missile tiré par la Corée du Nord survole le Japon

 

Des habitants de Séoul observant le lancement du missile tiré par la Corée du Nord à la télévision
Des habitants de Séoul observant le lancement du missile tiré par la Corée du Nord à la télévision © AFP – Jung Yeon

Dans la nuit de lundi à mardi, Pyongyang a procédé à un tir de missile balistique qui a survolé le territoire du Japon, une première depuis 8 ans. Une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l’ONU se tiendra ce mardi après-midi à New York à la demande de Tokyo et Washington.

La Corée du Nord a mené ce mardi 29 août à 05h57 heure locale, un tir de missile balistique intercontinental lancé prés de Pyongyang qui a survolé le Japon avant de s’abîmer dans le Pacifique. Une première depuis 2009 qui aggrave considérablement les tensions entre les deux pays. Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira en urgence ce mardi après-midi à la demande de Washington et Tokyo, le Premier ministre japonais Shinzo Abe dénonçant une “menace grave et sans précédent”.

Démonstration de force et guerre des nerfs

Le missile a parcouru 2.700 kilomètres à une altitude maximum d’environ 550 km, et a survolé l’île japonaise d’Hokkaido. Ce nouveau tir intervient après le lancement de deux autres missiles longue portée en juillet, un “cadeau” aux “salauds d’Américains” selon les mots du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, qui avait provoqué la colère du président américain Donald Trump, promettant alors de déchaîner “le feu et la colère” sur la Corée du Nord. Depuis cette déclaration, aucun autre missile intercontinental n’avait été tiré, ce qui avait fait dire à Donald Trump que Pyongyang commençait à “respecter” les Etats-Unis.

La trajectoire du tir de missile Nord Coréen - Visactu
La trajectoire du tir de missile Nord Coréen © Visactu – Visactu

Avec ce nouveau tir balistique, Kim Jong-Un affiche donc sa détermination et ne semble pas affecté par les sanctions économiques internationales visant à priver la Corée du Nord d’un tiers de ses recettes d’exportation. En revanche, le Japon, qui avait affirmé par le passé qu’il détruirait en vol tout engin nord-coréen qui menacerait son territoire, n’a rien fait de tel cette nuit. Le ministre de la Défense nippon, Itsunori Onodera, a en effet estimé que le missile, qui a survolé l’île septentrionale de Hokkaido pendant deux minutes, ne risquait pas de chuter sur le territoire national, alors même que des millions d’habitants du nord de l’archipel ont reçu par texto un message d’alerte du gouvernement leur demandant de se mettre à l’abri.

Quelle sera la réponse des États Unis ?

Pyongyang justifie ses tests de missiles par la nécessité de se protéger des USA, qui mènent actuellement avec la Corée du Sud ses grandes manœuvres militaires conjointes annuelles dans la péninsule. Des exercices qui inquiètent à chaque fois Pyongyang qui les considèrent comme un vaste plan de répétition d’une future invasion. Depuis le nouveau tir nord-coréen de cette nuit, Donald Trump s’est entretenu pendant 40 minutes au téléphone avec le premier ministre japonais Shinzo Abe. Les deux alliés sont convenus “d’augmenter la pression sur la Corée du Nord”, tandis que le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira en urgence ce mardi après-midi pour faire le point sur la situation.

Lors de la conférence des ambassadeurs ce mardi matin, le président Emmanuel Macron a affirmé sa solidarité avec le Japon, accusant les dirigeants de la Corée du Nord d’avoir “fait une nouvelle fois la preuve de leur irresponsabilité”. De son côté, la Russie s’est déclarée “extrêmement préoccupée”, le vice-ministre russe des Affaires étrangères dénonçant une “tendance vers une escalade” des tensions, tandis que le porte parole du gouvernement chinois a estimé que la crise dans la péninsule coréenne était désormais à un “tournant” et a réclamé la reprise de pourparlers de paix, ajoutant que “les pressions et les sanctions” contre Pyongyang “ne pourraient fondamentalement résoudre le problème”.

Historique des tirs de missiles de la Corée du Nord - Visactu
Historique des tirs de missiles de la Corée du Nord © Visactu – Vi